AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amu Hinamori ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amu Hinamori
Humain Neutre ×
Humain Neutre ×
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Amu Hinamori ♠   Sam 30 Avr - 0:08



Identité de Amu Hinamori • 18 • Femme • Bi

C'est seul que l'on arrive à la réussite.





Caractère physiques

•••
Un matin, à son réveil, Amu, d'un pas hésitant, se lève. Le poing se frottant les yeux, elle alla voir son miroir. Vous savez, histoire de voir à quoi elle ressemblait, ce matin encore. Ouvrant alors complètement les yeux, ce qu'elle vit la fit grimacer. Sa longue chevelure d'un rouge flamboyant en désordre. Des mèches par là, des mèches par ci. Il faudrait bien plus d'un coup de brosse pour remettre tout cela en ordre. Sur son visage, derière un rideau de cheveux, des yeux mis-clos laissant entre voir la lueur rouge-orangé de ses pupilles. Le tout encadré dans un viage assez fin et bien tracé. Au centre, un nez au bonne proportion, surmplombant de fine lèvres rosées.

Descendant plus bas, on pouvait voir entre les deux pan de la chemise qu'elle mttait pour dormir, une peau assez pale qui contrastait avec la couleur de ses cheveux. Autour de son cou, un pendentif aux formes rondes et pure d'une couleur verte.

De profil, toujours face au miroire, la demoiselle de dix huit années mit les mains sur ses hanches. on pouvait alors voir une silhouette assez banale. une poitrine qui n'était pas énorme, un fessier convenable et un poid parfait pour son âge et sa taille. Une taille qui se voulait ni trop petite, ni trop grande. Ressembler à une naine ou a une girafe ? Trop peu pour elle.. elle aimait ses centimètres.

Tournant sur elle même, ses cheveux volèrent de nouveau. Que mettre aujourd'hui ? Comme d'habitude ? Une jupe avec un haut a la mode avec une ceinture ? Ou son pantalon de toile avec une sweat ? Généralement, cette demoiselle aime s'habiller d'un mélange assez masculin mais ou l'on percoit sa féminité et sa mode. Non, elle ne se vernis pas les ongles et se contente d'un coup de crayon au niveau de ses yeux. Mais c'est déjà pas mal. Elle prèfère passer plus de temps dans son dressing que dans sa salle de bain.
Caractère Psychologique

•••
Cette demoiselle a, comme tout le monde, un caractère qui lui est propre. Un caractère qui guide ses actes, ses pensées, son comportement et qui fait d'elle une entitée unique. Ce caractère est assez complexe. Elle peut être tout à fait gentille, comme elle peut être hautaine et méchante.

Sa méchanceté n'est pas gratuite. Bien qu'un poil sadique, elle n'aime pas faire du mal ou se moquer de personnes qui ne l'ont pas mérité. Aimant observer son entourage, scruter leurs mouvement, leurs réactions, leurs comportements, elle sait évidemment qui est digne de sa méchanceté. Et oui, c'est un honneur que d'être frappé, rabaissé par cette jeune personne. Elle a le verbe acéré et le poings dur. Amu sait se battre si il en est nécessaire et est courageuse. Elle sait ce qu'elle veut et c'est ce qui fait sa détermination.

Sa gentillesse, elle non plus, n'est pas gratuite. Que vous soyez humains ou non, la confiance et l'amitié se méritent. Elle ne fait pas confiance facilement alors un peu de persévérance ne vous fera pas de mal. Une fois acquise, son amitié est sans faille et elle pourrait vraiment passer pour un ange.

Globalement, c'est un jeune femme assez tolérante qui aime la vie et qui en profite de diffèrentes manières. Que vous soyez humains, démons, femmes, hommes, elle est avec vous selon vous.


Histoire

•••
A l'époque, elle avait un frère. Une mère. Un père. A l'époque, elle vivait dans une petite province du Texas. Elle avait une maison avec des animaux. A l'époque. Elle vivait tranquillement, apprenait la cuisine et la couture avec sa mère. Une mère nippone qui lui à offert ses traits japonais ainsi que son nom de la même origine qui contraste avec tout ces américains. Du coté de son père, il vient de New York, la grosse pomme. Tout deux sont venu s'installer dans cette ville paisible loin de l'agitation métropolitaine. Tout allait bien, pour le mieux, au sein de cette famille unie.

Seulement un jour, le lendemain des huit ans d'Amu, un incendie se déclara à la cuisine de cette maison. Tout prit feu. Meubles, vetement, nourriture, parents et frère. Amu, elle, jouait dans le jardin avec ses affaires de poupées, comme sa mère lui avait appris. Elle ne se rendit compte du feu seulement quand les voisins la prirent dans leurs bras. A ce moment la, elle se débattit comme un démon pour aller rejoindre ses parents et les tirer de là. Mais.. a huit ans, rien n'est possible face au bras d'acier d'un fermier endurcis. Pleurant toute les larmes de son corps devant se spectable affreux, elle assisata a l'incinération prématurée de sa famille et du début de sa vie.

Par la suite herbergée chez des voisins, des amis de sa mère la prirent sous leurs ailes dans la grande ville qu'ils avaient fuis plus tôt. New York. Traumatisée par ce qu'elle avait vu, Amu ne prononca aucun mots pendant de long mois. Fort heureusement, cela n'arréta pas ses herbérgeur de s'occuper encore d'elle. Durant ces long mois,elle s'enferma dans son esprit. Tout les soirs, la même scène se repete quand est venu le temps de fermer les yeux. Les flammes d'un rouge mortel, la chaleur insoutenable et tout du long, les cris de sa famille, des animaux, les crissements du bois qui pètent. Jamais, à chaque fois, elle ne peut aller les chercher. Toujours ces bras autour de sa poitrine et de sa taille qui l'empèchent de bougerEt ainsi de suite, ce manège recommence tout les soirs durant deux longues années difficiles pour la jeune demoiselle.

Un soir, alors qu'elle devait rentrer après avoir fait deux-trois courses près de chez elle, elle se fait embarquer dans une ruelle sombre par des jeunes. Des jeunes qu'elle connaissait. Un peu plus vieux qu'elle, ils étaient tous dans le même établissement scolaire qu'elle. Peut être même dans sa classe, elle ne le savait pas, elle ne voulait pas savoir. Ce qu'il lui voulait ? La violer ? Non. La frapper ? Surement. il faut dire que la demoiselle vit dans le monde sans vivre le monde. Elle est dans sa bulle de souffrance et reste indifférente a tout ce qui est extérieur. Elle n'as plus volonté de vivre et son corps survit avec le minimum qu'elle ingère.Mais revenons à ces jeunes gens. Ce qu'il lui reprochait, c'était simple. Avec son indiffrèrence, ils pensent tous qu'elle se trouve beaucoup mieux que les autres pour daigner leurs adresser la parole. Ces imbéciles. Si ils savaient. Mais non. On ne juge pas le coeur mais l'enveloppe charnelle et ce que l'on voit en facade.

Durant près d'une heure trente, elle se fit insulter, frapper, ses cheveux furent coupés, ses vêtement déchirés. Mais elle ne pleura pas. Elle ne parla pas. Souffrait-elle ? Etait-elle vraiment consciente de ce qu'il lui arrivait ? Qui sait.

Elle passa la nuit dans cette sombre ruelle ou elle cotoya rats et pigeons. Le lendemain, lentement, mais surement, sans se soucier du regard des autres, elle rentra chez elle. Ses bienfaiteurs étaient partis depuis la veille après midi et ne pouvait donc se rendre compte de son absence. Refermant la porte, elle alla dans sa chambre. Se glissant sur son lit, elle prit entre ses bras le chien en peluche aux poils brulés. Seul vestige du drame. Ainsi recroquevillée dans son lit, les blessures encore sèche, elle se mit a pleurer. De longues heures ou elle ne pensa à rien. Serrant fort son souvenir contre sa poitrine, un sentiment de colère et de frustration monta en elle. Si violent que ses ongles entrèrent dans le tissus.Tout cela ne pouvait continuer. Tout cela devait arreter, et rapidement. Même avant l'incident, elle avait un temperament assez complexe. Avant, jamais elle ne se serait laissé faire, jamais elle n'aurait abandonné. Même impossible, elle ne se serait pas fait marcher sur les pieds.
Après de longs jours enfermée dans sa chambre, elle changea tout. Ses vetements qui la faisait ressembler a une poupée, poubelle. Ses peluches, poubelles. Son papier peint, poubelle. A ce moment là, elle n'avait que douze ans.

Petit à petit, elle se remit a faire du sport. Son corps devint plus robuste. Son mentale plus dur et solide. Elle avait repris la parole, mais pas l'école, qu'elle avait quitté peu après cet évènement d'humiliation. Son passé devait et restera dans le passé. Ses cheveux repoussés, ses blessures cicatrisés. Une nouvelle Amu est née. Mois après mois, elle reprenait confiance en elle, pour le plus grand bonheur de ses parents adoptifs. Pourtant sans amis, elle sortait tout les jours. Des ballade dans cette grande ville qu'elle connaissait presque comme sa poche. Des courses éfrénées avec des personnes imaginaires, dans le seul but d'entrainer son endurance. Il fallait devenir plus forte.
__________

Six ans plus tard. Dix ans après l'incident. Amu en a Dix-huit. Elle a reprit l'école. Au pensionnat " List of Deaths' ou elle vit dorénavant. Personne ne saura pour son passé. On ne vie pas dans la nostalgie. Vivre c'est aller de l'avant, c'est aller dans le futur.

    Famille: Aucune.
    Groupes du forum ? Jeune. Humaine.
    Objet(s) Fétiche(s): Son pendentifs.
    Animal de Compagnie ? : Personne.
    Autre chose: Nada ._.

    Comment avez-vous connu le forum ?:C'moiquilafait!
    Pourquoi êtes-vous inscrit ?:Pourfairechierlemonde'uhavectoutcerouge!
    Autre chose à nous dire ? Quedeuxetdeuxfontdeux.
    Avez-vous lu le règlement ?:J'tediraispas!
    Alors qu'elle en est le code ?:Je sais pas °-° xD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellscity.forumgratuit.org
Harris Gates
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 29/04/2011
Age : 25
Localisation : Là où je t'embête ._.

MessageSujet: Re: Amu Hinamori ♠   Sam 30 Avr - 1:07

Bienvenue! Bonne chance pour ta validation, parce que y'a pas d'autre administrateur présent sauf toi [nonnon, j'en suis pas un >.>]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Amu Hinamori ♠
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hell's City :: L'Administration :: Les dossiers de recensement :: Les Archives de la ville-
Sauter vers: